• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Comment j’ai réussi à décrocher le poste de mes rêves

Comment j’ai réussi à décrocher le poste de mes rêves - Frank Milton

À l’aube de mes vingt-sept ans, j’ai obtenu mon baccalauréat. Après avoir fait mes adieux au chef du restaurant dans lequel, j’ai travaillé tous les soirs pendant près de trois ans, en tant que serveur, je commençais à me mettre à la recherche d’un travail qui correspondrait à ma formation. Ne sachant pas à qui m’adresser, je me suis tourné vers les réseaux sociaux, afin de trouver le poste auquel j’aspirais. Je me suis alors retrouvé face à une myriade d’offres d’emploi en tous genres, allant de livreur, jusqu’à spécialiste en traitement de varices laser. J’étais particulièrement attiré par un poste à la banque malheureusement, aucune place n’était disponible dans ce domaine.

Une offre rare

Après cet échec au niveau des réseaux sociaux, j’ai décidé d’éplucher pour une fois les journaux locaux, toujours à la recherche d’un poste intéressant. Il m’a semblé que cette façon de faire, plus classique, était plus formelle. Je fis hélas, chou blanc, et commençais à perdre espoir. Je fis donc contre mauvaise fortune, bon cœur, et ai décidé de postuler pour tout ce qui touchait de près à la gestion, suite à quoi, j’ai envoyé plusieurs dossiers de candidatures chez plusieurs sociétés. Cela m’a pris à peu près une semaine pour en faire le tour, et malheureusement, le mois qui suivit, mon téléphone resta silencieux et ma boîte mail, vide. Malheur ! Me dis-je à moi-même. Découragé, je décidais qu’il était peut-être temps de sortir, et me changer les idées. Cela tombait bien, car le seul appel que je reçus ce jour-là, était celui de mon meilleur ami qui voulait qu’on sorte prendre un verre.

Relations sociales

Je n’ai pas eu le cœur à refuser cette offre, si bien tombée. Enfilant mes chaussures rapidement, je le rejoins d’abord dans un petit bistrot du coin, et vers vingt-trois heures, nous arrivions au bar. Au fil de la discussion, je me mis à lui faire part de mes difficultés à trouver un travail adéquat, me rappelant soudainement que sa mère occupait un poste important à la Banque CIBC. N’attendant même pas que je le lui demande, il me promit d’arranger un rendez-vous avec elle, dès le lundi suivant. Finalement, tout se passa à merveille, et elle a pu me recommander auprès du directeur des ressources humaines, et pas plus tard que la semaine suivante, j’ai pu obtenir le poste que je voulais après avoir passé un entretien.

À propos de l’auteur :

author

Salut, moi c’est Frank! Ma vie a débuté à Trois-Rivières mais c’est dorénavant à Montréal ou j’ai élu domicile : je me considère d’ailleurs comme un véritable passionné d’environnements urbains. Mon penchant pour la bonne bouffe et les bons vins fait de moi un véritable passionné de la vie et des bonnes choses. C’est d’ailleurs ce que je vous partagerai par le biais de ce blogue : un espace en ligne ou ma plume vous informera et vous divertira. Bienvenue!